La Croix Valmer est un "territoire durable"

Le label, attribué par le Ministère de l’écologie, du Développement Durable et de l’énergie, a été obtenu par la commune le 19 octobre 2018 avec un niveau de performance évalué à 2 sur une échelle de 4.

Déjà engagée avec son "Agenda 21 local", La Croix Valmer est aujourd’hui récompensée pour son engagement dans une démarche de Développement Durable.

Un label lié à Catherine Huraut, adjointe à l’environnement

"Nous avons monté un dossier qui a été évalué par un jury. Il a analysé nos actions en cours ou celles déjà réalisées au sein même de nos services dont le restaurant scolaire". Le travail a été estimé, selon l’Agence Régionale pour l’Environnement, "de qualité" et "de pertinence", avec des points forts retenus et des pistes à suivre. La remise du label va s’effectuer en début d’année 2019 et est effective pour une durée de 3 ans.

Un service dédié

La Croix Valmer, via son service environnement et l’implication de l’ensemble de ses services, valorise la transition écologique et énergétique auprès de ses habitants par différents moyens : des supports de communication adaptés (diffusion de Mettre du vert dans ses vacances, articles dans les magazines municipaux, dans la presse, campagnes d’affichage) et des actions (stands d’information lors de rendez-vous annuels et répétés, organisation de commissions extra-municipales, organisation d’actions collectives…).

Agir pour l’environnement

Pour concrétiser la volonté politique, une commission extra-municipale s’est réunie en décembre dernier pour adopter un programme d’actions pour 2019 :
> Soutenir la transition énergétique du territoire et s’adapter aux changements climatiques : projet d’alimentation photovoltaïque de bâtiments communaux du centre-ville (en cours), réduction de la pollution lumineuse nocturne
> Accompagner le développement des nouvelles mobilités et des déplacements doux : réaménagement de trottoirs à Gigaro et limitation du stationnement des véhicules (en cours)
> Valoriser et préserver la biodiversité, l’eau et les ressources naturelles : réalisation d’un Atlas de la Biodiversité Communale en collaboration avec le Parc national de Port-Cros, réduction de la pollution lumineuse nocturne, élaboration d’un règlement local de publicité
> Promouvoir une alimentation durable : introduction de fruits et légumes BIO au restaurant scolaire, d’une partie des produits laitiers BIO et du pain fabriqué avec de la farine Biologique en circuit courts, instauration d’un repas sans viande, pour cuisiner davantage de légumineuses et autres aliments qui peuvent remplacer les protéines animales, continuité de la réflexion sur le gaspillage alimentaire avec désignation d’une table pilote, lancement de la marque « Esprit Parc national » pour les viticulteurs.
> Favoriser l’écocitoyenneté, la santé et le vivre ensemble : amener toutes les générations au tri des déchets.