"Les Agapanthes", un EHPAD public territorial

Médicalisée, la maison de retraite de La Croix Valmer est « tournée vers le bien-être de ses résidents » relate Claire Veylon-Busser, directrice de l’établissement. En effet, bienveillance, qualité des soins à la personne, accompagnement, professionnalisme des équipes, locaux fonctionnels et animations s’unissent pour offrir le meilleur des accueils.

A ce jour, 55 résidents occupent les lieux

… où les familles circulent librement chaque après-midi. Une bibliothèque est à la disposition de tous, une salle de projection de films, un salon, une salle d’animation, un jardin avec potager et poules... Deux espaces sont réservés : « Le Cantou » pour ceux touchés par la maladie d’Alzheimer et apparentée et un Pôle d’Activités et de Soins Adaptés depuis 2013, un des premiers ouverts dans le Var ! L’équipe est composée de 48 personnes avec un roulement de jour comme de nuit : infirmières, auxiliaires de soins, personnel administratif, lingère, agents d’hébergement, animatrices, agents techniques, psychomotricienne, médecin-coordinatrice et directrice. Les liens avec le Centre Communal d’Action Sociale est quotidien via le service d’aide à domicile et les repas préparés par les cuisines des Agapanthes à destination du foyer-restaurant. Aussi, 6 personnes composent le personnel en cuisine sous-traitée.

Les raisons d’une liste d’attente constante et conséquente

Toujours complète, la structure montre ainsi la qualité de ses services où le lien avec les résidents se veut individualisé. La pluridisciplinarité des métiers répond à cet enjeu d’accompagnement personnalisé et en soins. L’objectif est d’optimiser l’autonomie du résident et sa participation est systématiquement recherchée. « De plus en plus âgé » explique Claire, « sa vie sociale prévient sa perte d’autonomie tout en tenant compte de son état de santé ». Cet accompagnement s’exécute dans une transversalité qui contribue à la bienveillance : la présence de l’entourage, les professionnels et l’environnement. Les agents bénéficient de formations continues sur les maladies neuro-dégénératives. Le médecin-coordonnatrice reste en lien avec les infirmières, effectue des permanences, suit chaque dossier pour dépister et adapter les traitements au plus tôt.

Des complémentarités

"L’Oustaou dei Agapanthes" est une association qui intervient depuis mai 1996 dans la vie de cet établissement. Composée de bénévoles, elle renforce l’équipe d’animation composée de deux animatrices. Alors que ces dernières organisent des après-midis dansantes, des ateliers jardinage, de décoration ou de cuisine, des jeux, des rencontres intergénérationnelles ou de simples moments partagés, L’Oustaou intervient « pour faire compagnie car les résidents sont souvent seuls toute la journée » explique Gabrielle Dalmas, la présidente. Mais le nombre est insuffisant et un appel à bénévoles est lancé (04 94 54 34 41).
Chaque mois, un planning d’animations est affiché pour que ceux suffisamment autonomes puissent y participer. Il est aussi mis en ligne via le site internet de la commune pour que les familles puissent en prendre connaissance. D’autres associations rendent aussi visite comme « La ferme de Béa » qui prend place dans le jardin avec ses animaux, « Parlen Provençau »… ou des services à la personne (gym, salon de beauté, coiffeuse, réflexologie plantaire…). Ces actions sont possibles par le rattachement de la maison à la commune (établissement municipal) et le soutien de l’A.R.S.

Fête du mimosa, le 4 février

Célébré chaque année, le rendez-vous est celui des E.H.P.A.D. adhérents à l’A.R.A.I.V.E. (Fréjus, Roquebrune-sur-Argens, Draguignan, Puget-sur-Argens et La Croix Valmer). Repas, musique et en famille, avec visites de plus jeunes générations se succèdent de nouveau cette année 2020, depuis 12h jusqu’en fin d’après-midi, dans une salle des fêtes décorée pour l’occasion avec des fleurs de mimosa. Ambiance jaune éclatant et odorante, l’objectif est d’échanger, de s’ouvrir sur l’extérieur et s’amuser.