Pollution aux hydrocarbures

Depuis le 28 octobre, la société Le Floch Dépollution est en charge complète du nettoyage des secteurs touchés par les hydrocarbures. Un cahier des charges a été établi quadrillant les différents secteurs en zones de priorité à nettoyer.

Anticiper et informer

Mardi 30 octobre, René Carandante, 1er adjoint, s’est rendu sur la plage de l’Escalet à Ramatuelle pour assister à la réunion d’ouverture de chantier avec Le Floch Dépollution, le CEDRE mandaté par l’État, et l’ITOPF, mandaté par les assureurs. Le but de cette rencontre était d’expliquer les différentes phases de nettoyage qui seront mise en œuvre par Le Floch Dépollution, la zone étant similaire à celle touchée sur La Croix Valmer entre le Cap Lardier et le Cap Taillat.
C’était aussi l’occasion pour René Carandante, 1er adjoint, de faire part de ses préoccupations. "Nous sommes des communes qui ont beaucoup d’affluence dès le printemps, pensez-vous que le nettoyage sera terminé ?" s’inquiète l’élu.
Le nettoyage sera long, et il est difficile de donner une date précise de fin de chantier. "Nous sommes toujours en phase 1, sans compter l’évacuation des déchets, et les conditions météorologiques. On peut espérer en venir à bout vers février-mars" explique l’un des agents techniques de l’ITOPF.
Par ailleurs, la commune a fait part de son souhait d’être présente aux différentes réunions de chantier en fonction des étapes pour pouvoir anticiper et informer les croisiens.

Un nettoyage en 2 phases

> La phase 1 du protocole, dite nettoyage grossier, consiste à lever en priorité les déchets susceptibles de repartir à la mer et gratter les surfaces rocheuses pour enlever la surépaisseur d’hydrocarbures.
> La phase 2 est un nettoyage fin. Tamisage et brassage immergé pour les zones sableuses, brossage des traces d’hydrocarbures ou nettoyage en eau chaude sous pression pour les zones rocheuses, permettant au polluant de se décoller de la roche avant d’être récupéré. Cette phase nécessite l’installation d’un chantier pour entreposer les machines à haute pression et les réserves d’eau.

L’évacuation des déchets

L’évacuation se fera par la mer avec la mise en place d’une grue sur un ponton flottant. Les déchets seront ensuite mis sur une barge pour être déchargés depuis un port. Il en est de même pour les déchets ramassés par les agents du CTM, du PNPC et du CCFF sur la plage de la Briande et stockés à la Bastide Blanche

Rappel des faits

> Mardi 16 octobre 2018 : Des dépôts d’hydrocarbures sont signalés entre le Cap Lardier et le Cap Taillat. Un arrêté municipal est pris interdisant l’accès à la zone mais aussi interdisant la baignade sur toutes les plages de La Croix Valmer dans l’attente des résultats d’analyses.
>Mercredi 17 octobre 2018 : La présence de dépôts d’hydrocarbure est constatée entre le Cap Lardier et le Cap Taillat par Stéphan Joly, huissier de justice, accompagné de René Carandante 1er adjoint et Frédéric Gleizes adjoint à la Direction Générale des Services.
>Jeudi 18 octobre 2018 : La commune dépose plainte pour motif : "pollution des eaux".
>Vendredi 19 octobre 2018 : La commune de La Croix Valmer annonce qu’il n’y aura pas de bénévoles pour participer au nettoyage pour des raisons de sécurité, les accès étant parfois périlleux. Une décision confirmée par la préfecture pour tous les autres sites touchés du golfe de Saint Tropez.
>Samedi 20 octobre 2018 : Un nouvel arrêté municipal est pris interdisant l’accès et la baignade des plages et criques entre le Cap Lardier et le Cap Taillat uniquement.
>Mardi 23 octobre 2018 : La municipalité de La Croix Valmer souhaite être réactive et mettre toute en œuvre pour que le nettoyage commence au plus tôt dans l’attente de l’intervention de la société de dépollution.
>Mercredi 24 octobre 2018 : L’opération de nettoyage commence sur la plage de la Briande avec la présence d’agents du centre technique municipal, du Parc national de Port-Cros ou encore membres du C.C.F.F., sous le commandement de la sécurité civile. Des galettes d’hydrocarbures sont signalées sur les plages de Gigaro, Jovat et Brouis. L’accès et la baignade sont alors interdits par arrêté municipal.
>Jeudi 25 octobre 2018 : Le nettoyage se poursuit sur les différents secteurs touchés avec la contribution des agents du CTM, PNPC et CCFF. La plage de Gigaro est rouverte au public et à la baignade dans l’après-midi. Les accès aux plages et criques comprises entre Jovat et Cap Taillat restent interdites d’accès et de baignade.
>Vendredi 26 octobre : Un arrêté municipal est pris interdisant d’emprunter le sentier du littoral du Cap Lardier au Cap Taillat.
> Jeudi 1er novembre : Présence de galettes d’hydrocarbure constatée sur la plage de Pardigon, située sur le territoire de la commune de La Croix Valmer, dans sa portion Ouest.

Pour rappel

  • L’accès et la baignade sont interdites au public pour les secteurs Brouis, Jovat et du Cap Lardier au Cap Taillat .
    Voir l’arrêté du maire du 25 octobre 2018 interdisant l’accès et la baignade aux plages de Jovat et Brouis.
    Voir l’arrêté du maire du 20 octobre 2018 interdisant l’accès et la baignade aux plages et criques entre le Cap Lardier et le Cap Taillat.
  • Il est interdit d’accéder et d’emprunter le sentier du littoral entre le Cap Lardier et le Cap Taillat. Voir l’arrêté du maire du 26 octobre 2018
  • Il est interdit de toucher aux galettes de pétrole.
  • Les personnes constatant de nouvelles zones polluées doivent informer la mairie.
Mairie
04 94 55 13 13
Plus d’informations sur le site de la préfecture du Var : www.var.gouv.fr