Cahier de doléances

Un cahier de doléances et de propositions en mairie

Tous les citoyens pourront s’exprimer en s’adressant à leur maire. La situation de notre pays, cristallisée aujourd’hui, nous amène à agir pour permettre à chacun de nos concitoyens d’exprimer verbalement leur colère. L’aggravation de la situation est tangible et les maires ont tous suivi les événements.

Un nouveau lien avec le citoyen

"Aux réseaux sociaux qui excluent et attisent les tensions, les maires proposent que le contact humain soit privilégié en utilisant la proximité des mairies pour déboucher la surdité de nos gouvernants" explique Bernard Jobert. "Les maires sont les interlocuteurs les plus proches des concitoyens en lesquels ils estiment avoir le plus confiance. Le rôle du maire et du conseil municipal sera d’écouter, d’enregistrer et de faire remonter l’information, sans prendre parti, sans juger, sans contredire. Charge ensuite à l’État de récolter, d’écouter et de synthétiser les remontées qui seront consignées dans ce cahier de doléances."

Concrètement

Les élus sont invités à recueillir les doléances et les propositions des citoyens, donner la possibilité aux citoyens d’exprimer leur opinion, qu’ils se reconnaissent ou non dans la mobilisation des mouvements plus ou moins organisés, en facilitant l’expression de celles et ceux qui sont empêchés (exclusion numérique, analphabétisme, etc), transmettre les doléances et propositions à leur association ou élus pour en faire une synthèse départementale et la diffuser au Gouvernement, au Parlement et aux médias.

Le concours de l’ensemble des citoyens, des associations, des acteurs économiques est le bienvenu.