Café des parents

Deux nouveaux projets annoncés lors du café des parents

Une formation aux gestes de premiers secours et l’arrivée d’un nouvel espace numérique de travail ont été dévoilées jeudi 25 avril dès 8h30, à la salle bleue de l’école élémentaire Georges Selliez, par Saïda Sibari adjointe aux affaires scolaires, Yves Nonjarret adjoint aux affaires sociales et Annie Doiteau responsable des Affaires scolaires. Tous trois ont accueilli parents d’élève et parents pour échanger sur des sujets scolaires et extra-scolaires.

Formation aux gestes de premiers secours

Premier projet avec les pompiers du Var d’octobre 2019 à juin 2020
L’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers du Var ouvrira les portes de la caserne de Cavalaire aux écoliers croisiens et, inversement, ils se rendront dans l’enceinte de l’école durant le temps scolaire pour enseigner les gestes de premiers secours aux CP jusqu’aux CM2. « C’est au tour de La Croix Valmer et une première dans le Golfe de Saint-Tropez" annonce Saïda. Proposé en mars, le projet est sponsorisé par Disney. Il a un coût pour la commune mais les résultats qui en découlent sont essentiels : savoir composer les numéros d’urgence, connaître les gestes de premiers secours, connaître les risques dans la maison avec une vidéo ludique mettant en scène Timon et Pumba, les personnages du dessin animé Le Roi Lion, qui font face à un incendie. »

Beneylu, le nouvel Espace Numérique de Travail

Après le récent lancement de la plateforme de l’Education nationale "eduscol" pour suivre le livret scolaire de son enfant, ce sera au tour d’un espace numérique de travail et ce, pour septembre 2019. "Beneylu abritera des informations de l’Education nationale, de notre service municipal des affaires scolaires mais aussi de correspondance pour les parents." Sorties, absences, autorisations parentales, menus de la cantine, etc y seront insérés "par souci de l’environnement avec zéro papier et pour recréer du lien entre parents et enseignants qui a disparu avec le plan Vigipirate" annonce l’adjointe.

L’intervention d’une maman a toutefois retenu l’attention de tous un long moment sur les agressions à l’école : "physique par les bagarres et verbale par la moquerie et l’irrespect, des actes préventifs sont-ils organisés dans l’école ?" Annie Doiteau a répondu en illustrant avec l’organisation de la "Journée de la différence" par les institutrices et la directrice de l’école. Les enfants étaient autorisés à porter deux baskets différentes. La classe U.L.I.S. en est une autre illustration : "par le seul fait de sa présence, les enfants évoluent à l’identique, tous ensemble, à la cantine et dans la cour de récréation." Cet autre échange donnait lieu à de nouvelles idées.