COP d’Avance

La commune de La Croix Valmer poursuit son engagement pour le développement durable.

Maxence Coulon, chargé de projets de l’A.R.P.E. à Aix-en-Provence, et Martine Bardy, chargée de projet territoire durable à la DREAL PACA Marseille, ont rendu visite jeudi 27 septembre 2018 à 14h30 en mairie à Bernard Jobert maire de La Croix Valmer, Catherine Huraut adjointe en charge de l’environnement, Thierry Jalabert directeur des services techniques et Elise Mazoyer, agent des services techniques, pour cerner la position de la commune sur son engagement dans sa démarche de développement durable.

Une visite d’audit

Deux heures d’entretien avec questions des inspecteurs et réponses des élus et agents ont abouti à une visite sur site au restaurant scolaire pour illustrer les actions entreprises par la collectivité contre le gaspillage alimentaire. De nombreux autres sujets ont été abordés tels que la révision du P.L.U. pour le souci des constructions nouvelles éventuelles et de préservation des zones forestières. Réponse du maire : "Pas d’étalement urbain car seules les constructions au droit des maisons ou immeubles déjà existants sont autorisées. Des interfaces sont créées pour protéger les habitations des incendies, en lien avec l’intercommunalité."

Les Jardins du Train des Pignes, le projet évoqué

Le projet communal "Les Jardins du Train des Pignes" est évoqué : quel est son avancement ? Monsieur le Maire donne les détails de l’importance de la végétalisation de l’ensemble car tous ont pris soin de "cacher le béton et les voitures par des jardins paysagers d’exception et adaptés au climat méditerranéen". "L’impact visuel est tout aussi important " précise Catherine Huraut. "Une logique pédestre allant du nord au sud a été étudiée pour apprécier la mer depuis les jardins." L’économie d’énergie est un des critères du label : "le système d’éclairage public mis en place il y a peu va dans ce sens" explique Thierry Jalabert.
L’implication de la population dans les projets de la commune est aussi importante : "les ateliers, les réunions publiques, les enquêtes, questionnaires, libres consultations par le web, la création de la commission extra-municipale ont été appréciés par les Croisiens qui ont brillé par leur présence" se félicite le maire.
Enfin, d’autres sujets et exemples ont été relatés : compost récupéré par les espaces verts, contrôle des compteurs par un agent dédié, récupération de matériaux réutilisés à d’autres fins comme le béton, l’exclusivité d’achat de produits locaux etc.

Verdict

L’objectif de la commune pour l’obtention de ce label est clair : "nous bénéficierons de conseils et de retour d’expériences d’autres communes très utiles, nous pourrons continuer à mener des actions concrètes en aménagement durable, éco-mobilité, préservation du patrimoine naturel, économie responsable et performance énergétique."
Le jury se réunit le 19 octobre pour donner sa réponse début novembre. 17 collectivités sur 600 sont en lice. Outre le label, un trophée est aussi à remporter.